Loisir, Divertissement, Culture

7 méthodes de torture infligées spécifiquement aux femmes au Moyen Âge

Au cœur du Moyen Âge, une ère qui s’étend du Ve au XVe siècle, une pratique sombre et déshumanisante se déroulait dans les cachots des Parlements de Paris et de Genève : la torture judiciaire. Utilisée comme moyen d’extorquer des aveux dans le cadre de la justice criminelle, cette pratique barbare était courante, et les femmes accusées de crimes étaient souvent ses principales victimes. Pourtant, ce pan de l’histoire est souvent occulté, à tel point que la plupart des gens ignorent les souffrances spécifiques infligées aux femmes. Aujourd’hui, nous allons explorer ce sombre passé et dévoiler sept des méthodes de torture les plus brutales et terrifiantes utilisées spécifiquement contre les femmes au Moyen Âge.

La pression psychologique : une torture insidieuse

Avant même que la douleur physique ne soit infligée, une torture plus subtile et insidieuse commençait : la pression psychologique. Les juges et les bourreaux utilisaient des techniques d’intimidation, de manipulation et de peur pour briser l’esprit des femmes accusées. Cette pression psychologique était une méthode de torture à part entière, utilisée pour affaiblir les résistances avant l’application de techniques plus violentes.

7 méthodes de torture

 

La peine capitale : le supplice de la roue

Pour les crimes les plus graves, comme le meurtre ou la haute trahison, la peine capitale était souvent prononcée. Parmi les nombreuses méthodes de mise à mort, le supplice de la roue était particulièrement redouté. La condamnée était attachée à une roue, les membres écartés. Le bourreau brisait alors les os à l’aide d’un marteau, avant de la laisser mourir lentement.

La torture par le feu : le bûcher des sorcières

L’accusation de sorcellerie était l’un des crimes les plus courants visant spécifiquement les femmes à cette époque. Les « sorcières » étaient souvent soumises à des tortures moyenâgeuses avant d’être finalement condamnées à mourir sur le bûcher. La combustion vive était l’une des méthodes de torture et d’exécution les plus cruelles et les plus douloureuses.

La chaise de torture : le siège de l’agonie

Parmi les nombreux instruments de torture utilisés, la chaise de torture, ou la chaise à pic, était l’une des plus redoutées. La victime était attachée à une chaise hérissée de pointes, qui perçaient la peau et les muscles à chaque mouvement. Cette méthode était souvent utilisée pour extorquer des aveux, la douleur devenant insupportable au fil du temps.

A lire aussi  L'origine curieuse de l'expression tirer les vers du nez

Le brodequin : l’écrasement des jambes

Le brodequin, également appelé « botte de justice », était un instrument de torture particulièrement atroce. Il consistait en une paire de planches de bois, placées de chaque côté des jambes de la victime. Ensuite, à l’aide d’un marteau, on enfonçait des coins entre les planches, écrasant lentement les jambes.

Le carcan : l’humiliation publique

Le carcan, également connu sous le nom de pilori, était un instrument d’humiliation publique. Les femmes étaient souvent exposées en place publique, les mains et la tête passées dans des trous prévus à cet effet. Les passants pouvaient alors les insulter, les cracher, ou leur jeter des objets.

La pince à seins : la torture sexuelle

Enfin, une forme de torture spécifique aux femmes était la pince à seins. Cet instrument était utilisé pour infliger une douleur intense et était souvent utilisé dans le cadre d’accusations de sorcellerie, pour « punir » le corps féminin.

Au travers de ces sept méthodes de torture, nous pouvons percevoir une part de la violence et de la cruauté qui ont marqué le Moyen Âge. Les femmes, en particulier, ont été les victimes de nombreux abus et injustices. Ce voyage dans le passé doit nous rappeler à quel point il est crucial de défendre les principes de justice, d’équité et de respect des droits humains. Car si l’histoire peut parfois être une source d’inspiration, elle peut aussi être un rappel de nos erreurs passées. N’oublions jamais les leçons du Moyen Âge.

Plongez dans l’univers de Elle Est Belle La Vie. Votre complice lifestyle au masculin, ce site coopératif est dédié à l’exploration des facettes multiples du Lifestyle Homme. Proposé par des rédacteurs passionnés, chaque article, conseil ou histoire vise à enrichir, inspirer et célébrer la vie au masculin dans toute sa splendeur.

Cosmétique, Soins, Beauté

Comment élaborer une recette naturelle ciblée contre les poils incarnés ?

Cafés, Boisson, Cuisine, Alimentation

Les secrets de fabrication du chewing-gum artisanal

Cafés, Boisson, Cuisine, Alimentation

Secrets de fabrication de la gélatine de porc spécifique aux bonbons gélifiés

Loisir, Divertissement, Culture

Histoires antiques : l’origine et le mythe tragique de Narcisse

Cafés, Boisson, Cuisine, Alimentation

Les bonbons en forme de bouteille de Coca-Cola à partager

Cosmétique, Soins, Beauté

Fabriquer son shampoing sec écologique : recette 0 déchet pour débutants

Cafés, Boisson, Cuisine, Alimentation

Découverte de recettes artisanales de biscuits au citron de Sicile

Hightech, Technologie, Innovation, Gadgets

Montres de luxe : les marques emblématiques

Voyages, Tourisme, Aventure, Trip Guide

Quand partir à Lalibela en Éthiopie pour éviter la mauvaise saison